Les bonnes raisons de devenir franchisé

Le franchiseur

Ouvrir une franchise se révèle souvent moins difficile que le démarrage d’une activité totalement individuelle. Qu’est-ce qui explique de telles différences ? Dans quelles conditions devenir franchisé peut-il être intéressant pour vous ?

Un concept qui fonctionne !

Créer une franchise signifie appliquer un concept déjà éprouvé et bien établi. Le franchiseur l’a en effet testé à plusieurs reprises avant de le publier dans un annuaire de la franchise. Il ressort de cette phase d’expérimentation la définition d’un savoir-faire et la formalisation de procédures qui seront enseignées par la suite au franchisé.

Bien sûr, toutes les marques disponibles en franchise ne se valent pas ! Il revient au franchisé d’évaluer les perspectives d’avenir offertes par chacune d’entre elles et d’étudier avec attention les conditions financières proposées.

Profiter du soutien d’une entreprise déjà établie

Devenir commerçant, c’est en réalité faire plusieurs métiers en même temps. Il faudra vendre bien évidemment mais aussi agencer le magasin, suivre les stocks, communiquer ou encore gérer le personnel, les parties administratives et financières… Autant vous dire que les journées sont longues ! En devenant franchisé, il est possible de déléguer ces activités annexes à la marque et se concentrer ainsi pleinement sur la partie commerciale. D’ailleurs, celle-ci réalisera ces tâches bien mieux que vous ne l’auriez fait vous-même car elle possède toutes les structures et compétences en interne.

Le franchisé ne se sent jamais seul avec cette solution. Il peut compter sur une formation initiale et un accompagnement pendant et après le démarrage de l’activité. Il dispose également de la garantie d’une exclusivité territoriale. Cette clause lui assure l’absence de concurrents sur sa zone de chalandise. Même si elle ne concerne pas la vente en ligne, il faut reconnaître que cette garantie séduit de nombreux entrepreneurs.

Enfin, il ne faut pas sous-estimer la réalité et l’importance des économies d’échelle. En profitant de la puissance d’une marque et de sa capacité de négociation avec les fournisseurs, le franchisé pourra acheter à des prix compétitifs. De plus, l’ensemble des produits aura été préalablement testé et les fournisseurs sélectionnés. C’est véritablement un atout pour une petite structure franchisée. Elle disposera ainsi d’un temps d’avance et de marges de manœuvre supplémentaires par rapport à d’éventuels concurrents.

Une formule qui séduit les banques !

Pour ouvrir un commerce les apports bancaires sont bien souvent indispensables. Il faut savoir que les établissements financiers voient plutôt d’un bon œil les ouvertures en franchise. Les crédits sont en effet bien plus souvent accordés que pour une ouverture “en solo”. Les banquiers sont rassurés par la présence aux côtés du demandeur d’une marque forte disposant d’un concept déjà testé. Cependant, il faut bien se rappeler que le franchisé et le franchiseur sont en réalité deux sociétés juridiquement et financièrement distinctes.

Faire appel aux services d’un cabinet de conseil pour entreprises à Lyon
Comment évaluer le potentiel d’une entreprise ?