La garantie «rééquipement à neuf» est-elle utile dans l’assurance habitation ?

i à la suite d’un dégât des eaux, d’un incendie, d’un vol ou de tout autre sinistre survenu dans votre logement, vous devez remplacer un bien ménager quelconque, la garantie «rééquipement à neuf» proposée par votre assurance habitation peut s’avérer utile.

Sans garantie «rééquipement à neuf», votre assurance habitation remboursera la valeur de votre bien en tenant compte de sa vétusté : vous devrez alors payer la différence lors de l’achat d’un bien neuf. La «valeur de remplacement», ou valeur d’usage au jour du sinistre détermine en effet le montant de l’indemnisation des biens endommagés tels qu’appareils ménagers, hi-fi, son, informatique et mobilier courant. L’intérêt de l’option «rééquipement à neuf» réside ainsi dans l’annulation du critère de vétusté. Bien qu’intéressante, cette garantie est en revanche coûteuse et comporte des limites : les compagnies d’assurance habitation plafonnent en effet l’âge du mobilier ou de l’appareil à remplacer. De plus, le bien endommagé doit impérativement être remplacé dans les 6 mois qui suivent le sinistre. Dans le cas contraire, l’indemnisation du mobilier sera limitée à sa valeur d’usage.

L’assurance auto surfe sur la vague High Tech
Assurance mutuelle : les Français sont satisfaits