La mission d’un manager de transition

manager de transition

Face à des circonstances particulières, il vaut mieux prendre des mesures particulières. C’est là qu’intervient le manager de transition. Croissance et développement d’activité, remplacement d’urgence, réorganisation ou inversement d’activité en situation de crise, grâce à l’intervention d’experts, la gestion intérimaire permet de mieux gérer ces événements.

Qu’est-ce que le management de transition ?

Le management de transition, est fondé au Royaume-Uni et aux Pays-Bas dans les années 1970. Il se traduit littéralement comme Intérim Management. Ce terme n’est vraiment apparu en France que dans les années 2000. Depuis, ses activités n’ont cessé de se développer, depuis plusieurs années, son rythme de croissance a été maintenu de l’ordre de 10 à 15 % par an. Aujourd’hui, la gestion temporaire ou la mise en place de la gestion temporaire est devenue un sens large, on peut retrouver la gestion temporaire (tâches ou projets de remplacement dans les dossiers des cadres intermédiaires) et la gestion temporaire. Celle-ci se définit comme la « possibilité pour l’entreprise de bénéficier de compétences de gestion des opérations de haute qualité dans un délai court et fixe pour faire face à des situations spécifiques ». Dès lors, l’intervention de managers expérimentés sur une période ponctuelle n’est pas suffisante pour qualifier la mission de « management temporaire ».

ُEn effet, quels que soient la taille de l’entreprise et les défis à relever, le manager de transition est spécifiquement affecté à l’atteinte de certains objectifs, et dans un temps limité (généralement moins de 12 mois). Performance, stratégie et croissance sont les mots qui l’animent. Ensuite, le manager de transition met toute son expérience et ses compétences au service de l’entreprise qui l’a nommé. Par exemple, il s’agit généralement d’une personne ayant précédemment occupé les postes de directeur général, directeur administratif et financier ou directeur des ressources humaines. La gestion temporaire est un moyen efficace de bénéficier rapidement de connaissances professionnelles et d’avis objectifs !

Quelles sont les missions principales d’un manager de transition ?

L’attribution temporaire peut être considérée comme une gestion temporaire si elle répond aux critères suivants :

  • Accompagner l’entreprise dans la phase de transformation (croissance, réorganisation, transformation, grands projets)
  • Stimuler les changements qui affectent les personnes, les systèmes, les processus, les méthodes de travail et même la culture d’entreprise
  • Apporter une valeur ajoutée financière, humaine, technique, commerciale, environnementale ou sociale.

Si les tâches d’un manager de transition sont au départ assez confidentielles en France et se limitent à la direction financière ou aux postes de direction générale, elles seront bientôt étendues à d’autres directions : ressources humaines, industrie, systèmes d’information, supply chain/achats et plus récemment vente/marketing. Contrairement aux idées reçues, le management de transition n’est pas la seule réserve pour les postes de direction. En fait, tous les profils confirmés qui justifient l’expérience en gestion sont accessibles. La tâche d’un manager de transition ne se réduit pas non plus à des fonctions de gestion : certaines tâches nécessitent l’expertise ou l’appui de managers, et ces derniers n’assument pas de responsabilités de gestion.

Quel rôle pour le manager de transition ?

Dans son rôle, le manager de transition mcg doit généralement gérer des projets à haut risque stratégique dans un délai déterminé. Dans la plupart des cas, il est recruté comme porteur, contractuel ou intérimaire par l’intermédiaire du cabinet de recrutement, sans « véritable lien affectif » au sein de l’entreprise, il peut donc occuper des postes clés de manière pragmatique. Il est pleinement engagé dans la réussite des projets qui lui sont confiés. Un bon manager de transition s’appuie sur une forte expertise et une riche expérience dans son domaine d’expertise (par exemple, la transformation financière). La compétence clé qu’il acquiert le plus souvent est la capacité à négocier avec les managers ou les comités de rémunération dans la conduite du changement. De par sa fonction, il est pleinement engagé dans sa mission.

Quelles compétences et qualités pour le manager de transition ?

Ressource externe expérimentée, les managers de transition sont de plus en plus recherchés par les entreprises pour leurs nombreux atouts :

  • Opérationnel et toujours disponible : il sera en mesure de comprendre et d’analyser rapidement les enjeux d’un poste en gestion de projets stratégiques ;
  • Efficacité : il se distingue par sa crédibilité technique, sa capacité à diagnostiquer les problèmes et à développer des solutions opérationnelles, tout en fédérant les équipes internes ;
  • Autonomie : Habitué à fonctionner en mode projet, habitué à prendre des décisions dans des environnements fréquemment changeants voire en situation de crise, il assume sa mission avec intégrité et fermeté, ce qui renforce sa crédibilité interne ;
  • Neutralité et honnêteté : l’entreprise n’a ni passé ni avenir et le caractère temporaire de sa mission la met à l’abri de tout enjeu politique ;
  • Expert et pédagogue : le manager de transition, pleinement intégré à l’entreprise, travaille avec l’équipe qu’il a réunie autour d’un projet pour en assurer la réussite. Sa mission est d’offrir des opportunités de formation aux compétences des salariés et d’assurer la relève dans les meilleures conditions.
Le succès mérité de Paul Morlet
Trouver un service de direction commerciale et administrative augmentée en ligne