La technologie logicielle au service de la restauration collective

La technologie logicielle au service de la restauration collective

La gestion d’une restauration collective nécessite le respect de la législation en la matière. Les logiciels de restauration collective sont des solutions efficaces pour aider les responsables dans l’organisation des services et pour agir dans la légalité. Il n’est pas toujours facile de choisir un logiciel performant. Découvrez dans notre article les critères à prendre en compte pour choisir un bon logiciel de restauration collective. 

Les techniques logicielles incontournables dans la restauration collective

Rappelons d’abord que la restauration collective est un service particulier de restauration offert à une catégorie de collectivité comme des salariés, des étudiants ou des patients à un prix modéré. Le service revêt donc un caractère social à la différence de la restauration commerciale. On distingue donc de nombreux acteurs selon le type de consommateurs. Ainsi, on peut citer la restauration scolaire, la restauration en entreprise et la restauration médico-sociale. 

La gestion de la restauration collective rassemble différentes taches complexes portant notamment sur la préparation et la livraison des repas. Elle peut être assurée directement par une collectivité publique ou bien par un prestataire. Prestataire ou collectivité ? L’organisation de celle–ci est soumise à de nombreuses exigences, parfois lourdes, prévues par la réglementation. Il en est, par exemple, des règles en matière d’hygiène et de sécurité, des règles d’enregistrement des comptes, et de la satisfaction des clients. D’où l’intérêt de l’utilisation des logiciels de restauration collective. Ces derniers allègent considérablement les travaux qui attendent les responsables. Adoria le leader de la solution de gestion de restauration collective vous accompagne dans toutes les démarches nécessaires pour profiter des atouts des logiciels de gestion.

Pour une meilleure organisation de la restauration collective

Les fournisseurs  de ces logiciels à l’image d‘Adoria essaient toujours d’améliorer leur produit afin de répondre aux règles imposées par la loi et de satisfaire les besoins des clients. L’utilisation de ces outils nécessite toutefois une certaine compétence des responsables, afin qu’ils profitent pleinement de leurs atouts. Parfois, les responsables ont besoin d’une formation pour s’approprier de ces solutions logicielles. L’efficacité de l’utilisation du logiciel dépend donc d’une équipe compétente. Cependant, le prestataire n’a plus besoin de mobiliser de nombreux personnels

L’outil permet donc à l’équipe de gagner plus de temps pour faire d’autres taches, parce que l’établissement peut centraliser la gestion de la restauration à partir du logiciel. Le choix du logiciel dépend du besoin de l’établissement. Il met à la disposition de l’équipe une base de données pour enregistrer tous les fichiers importants. 

Les fonctionnalités de base d’une solution logicielle 

Les logiciels de restauration collective se différencient par leur paramètre. Toutefois, tous les logiciels de restauration collective doivent avoir des fonctionnalités de base. Il en est par exemple du module de planification de menu. Ce module sert donc à établir les menus journaliers. Il prévoit déjà l’équilibre diététique ainsi que les normes nutritionnelles à respecter. Il permet aussi la personnalisation des menus selon les recettes voulues et l’enregistrement de ces dernières. La gestion des achats reste aussi une fonctionnalité de base d’une solution logicielle de restauration collective. Vous pouvez vous servir pour passer les commandes nécessaires pour les repas. Elle fera à votre place la planification des achats par fournisseur et assure l’envoi à chaque fournisseur concerné. 

On peut avancer aussi le module pour la gestion des stocks, une tache fastidieuse pour les professionnels. L’outil assure la vérification des produits en stock ainsi que les mouvements des produits. Enfin, la gestion de la comptabilité qui offre de nombreux atouts comme la conception d’un budget prévisionnel de restauration, pour savoir les coûts des opérations, les factures,. Elle dispose en général d’une solution de gestion de caisse. Le logiciel doit intégrer aussi un tableau de bord permettant de suivre les livraisons attendues et les plats qui restent à préparer.

Choisir le bon logiciel

 

Afin de choisir le bon logiciel, il convient avant tout d’identifier vos besoins et votre budget. Cela vous permet de trouver une solution qui répond effectivement à vos besoins et aussi adaptée à votre budget. Il est évident que le logiciel intégrant des fonctionnalités étendues soit plus cher, et parfois difficile à manipuler. Prenez aussi le temps de connaître l’ergonomie du logiciel avant de valider votre choix. Parfois, il exige une formation de la part des fournisseurs. Il faudra toujours tenir compte de l’expérience de votre fournisseur sur le marché de logiciel. Certains fournisseurs offrent des garanties avec leur produit. D’autres proposent un test qui vous permet d’évaluer la performance du logiciel. Les avis des utilisateurs, la popularité  ainsi que la recommandation d’un proche restent aussi des solutions efficaces pour trouver le meilleur  logiciel.

Au niveau de la qualité,certains logiciels ont déjà fait l’objet d’une certification. Elle justifie le respect de certaine normes non négligeables. Pour terminer, un bon logiciel est celui adapté à votre matériel tel que la caisse enregistreuse. Ces critères de sélection doivent être respecter cumulativement. 

MISE EN PLACE DU TRI SELECTIF AU BUREAU : QUELS DECHETS TRIER ET DANS QUELLES POUBELLES SPÊCIFIQUES LES DÉPOSER ?
POURQUOI CHOISIR UN DESTRUCTEUR DE DOCUMENTS AUTOMATIQUE ?