Comment est calculé le bonus/malus d’un véhicule de fonction ?

Le coefficient de bonus/malus est au cœur de tous les contrats d’assurance. Soumis à des règles strictes, ce coefficient accompagne le conducteur tout au long de sa vie. Qu’en est-il du bonus/malus pour une auto professionnelle ?

Le calcul du bonus/malus se fait toujours de la même façon. Pour chaque année passée sans sinistre, un bonus est octroyé et le coefficient est alors réduit de 5%. Au contraire, un accident responsable entraîne une majoration de 25%. Cependant, dans le cadre d’une utilisation professionnelle d’une auto, le mode de calcul n’est pas le même. En effet, la réduction pour une année sans sinistre sera de 7% tandis que la majoration sera équivalente à 20% par accident. Sachez qu’en cas de malus trop élevé, votre assurance peut choisir de résilier votre contrat. La souscription à une assurance auto malus, spécialement adapté à ce profil de conducteur, est alors généralement nécessaire.

L’assurance auto surfe sur la vague High Tech
Assurance mutuelle : les Français sont satisfaits